APRES LA COMMÉMORATION DE LA LIBÉRATION D’AUSCHWITZ REFUSER LE RACISME ET LE FASCISME D’AUJOURD’HUI

samedi 31 janvier 2015 par mrap

Il y a soixante dix ans, l’Armée rouge libérait le camp d’Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp d’extermination nazi et le lieu emblématique de la folie meurtrière qu’a été l’entreprise de destruction des Juifs d’Europe. Parmi ceux également livrés à l’esclavage et à la mort, trop souvent oubliés : les Tsiganes (confer dans la Manche, le camp de Barenton), les Francs-maçons, les handicapés, les malades mentaux, les syndicalistes, les militants politiques opposés au pouvoir nazi, les communistes, les chrétiens, protestants, catholiques, les témoins de Jéhovah, les homosexuels. Les commémorations ont fortement exprimé : « Plus jamais ça ! »

Et pourtant, en France on tue des Juifs. Des synagogues sont profanées ou la cible de violences. Des Musulmans sont aussi victimes, des mosquées sont attaquées ou incendiées. Des Roms, des Noirs, des migrants subissent des violences. Le fascisme nationaliste ou religieux menace toujours l’humanité. Les tragiques événements récents qui ont frappé notre pays, le prouvent.

Nul ne peut imaginer que cette violence raciste mènera inéluctablement à un nouvel Auschwitz. Il demeure que la haine et l’exclusion portent en elles les ferments du pire. Célébrer les victimes des crimes nazis, commis avec l’assentiment et l’aide de gouvernements européens, dont celui de la France du régime de Vichy, est une nécessité impérative.

Enseigner aux jeunes générations la destruction des Juifs d’Europe et de tous les autres, c’est dire les réalités politiques qui ont permis ces crimes. Le monde connaissait les théories racistes, notamment antisémites, de la race supérieure développées par Hitler. Il connaissait aussi le slogan « 500 000 chômeurs, 500 000 juifs, la solution est simple. » Enseigner l’histoire du passé exige aussi d’honorer ceux qui ont résisté et d’appeler à la résistance ici et maintenant contre toutes les oppressions. C’est également combattre les discours racistes et xénophobes touchant aujourd’hui des pans entiers de la communauté nationale.

Souvenons-nous des crimes d’un passé récent et toujours présent dans notre mémoire nationale. Et pour honorer toutes les victimes, luttons contre toutes les formes de racisme et de fascisme en faisant preuve d’une vigilance de tous les instants pour, aux côtés de la jeunesse, mettre à jour, comprendre, dénoncer, combattre toutes les paroles, actes et discussions qui ouvrent la voie au mépris de tout ce qui est humain !

A Saint-Lô le 30 janvier 2015


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 64 / 33101

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site REFUSER LE RACISME ET LE FASCISME D’AUJOURD’HUI   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License