MRAP50

LETTRE OUVERTE A TOUS CEUX QUI VEULENT ETRE DES CITOYENS ACTIFS

mercredi 1er juin 2016 par mrap

Le débat sur la citoyenneté est à l’ordre du jour notamment à Saint-Lô. Quelles peuvent être aujourd’hui les raisons de s’engager pour faire bouger les choses ? Comment définir des actions constructives et convergentes autour de la reconquête citoyenne ?

Depuis des années des hommes, des femmes, des enfants, vivent sous les bombes, subissent des dictatures sanglantes et leurs cohortes d’exactions, de menaces, de misère. Dans de nombreux pays les populations sont sous l’emprise de la terreur imposée par leurs gouvernants ou des bandes terroristes opposées à toute forme de démocratie et de liberté. Les possibilités « légales » d’entrer en Europe sont très réduites. Les exilés sont forcés de recourir aux passeurs et d’emprunter des chemins de plus en plus dangereux, de supporter des conditions de vie indigne. On s’émeut un instant sur les milliers de migrants qui disparaissent en Méditerranée, puis on oublie et l’hécatombe continue !

Dans le même temps, les mensonges et les amalgames abondent, tout est bon pour effrayer les populations et les nuages bruns s’amoncellent. Dans toute l’Europe l’extrême droite progresse et dans certains pays elle est aujourd’hui une menace immédiate. Il faut voir dans les résurgences actuelles du nationalisme, du racisme et des haines identitaires, qui ont déjà conduit au pire dans le passé, le fruit des décisions des dirigeants de nos pays. Les politiques libérales qui laissent des pans entiers de la société dans la précarité et dans l’angoisse du lendemain entretiennent le terreau du racisme qui empoisonne les consciences, le vivre ensemble à construire et débouche sur une guerre des identités.

Concernant le débat politique et idéologique, le malaise démocratique est aussi visible dans notre ville : déni à l’égard du crime d’État du 17 octobre 1961 contre les Algériens ; dans le canton de Saint-Lô 1, candidats du Front National ayant obtenu plus de 20% des suffrages exprimés et votes blancs et nuls ayant dépassé 10% au deuxième tour des élections départementale de 2015 ; s’agissant de l’accueil des migrants, municipalité oubliant l’esprit revendiqué de solidarité, d’entraide et de tolérance ; en janvier 2016, associations d’anciens combattants refusant de rendre hommage aux victimes des attentas commis contre Charlie Hebdo !

Dans notre ville la démocratie est-elle assez forte pour faire reculer l’indifférence et les idées réactionnaires qui la ronge ? Indépendamment de la question sociale, la citoyenneté n’est-elle pas gravement menacée quand, face aux morts et aux nuages bruns, les militants les plus conscients se taisent alors qu’il devraient parler et agir ? Le temps n’est-il pas venu que les voix dénonçant les périls les plus grands soient écoutées ? Face à des populations frappées par l’austérité existe-t-il une priorité plus forte aujourd’hui que de mener une bataille déterminée contre l’extrême droite qui veut faire des migrants, payant de leur vie notre cynisme, les responsables de toutes nos difficultés. Existe-t-il une urgence plus grande que de lutter contre les idées de rejet, de discrimination, de xénophobie qui conduisent au poison de la haine ? Sans paix durable fondée sur le respect et la dignité des peuples, sans une mondialisation régie par des règles équitables, sans la mise en œuvre de politiques économiques et sociales pour faire cesser des inégalités insupportables, sans politiques solidaires pour accueillir les migrants, il est à craindre que les derniers garde-fous démocratiques ne cèdent, laissant l’extrême droite et les droites nationales arriver au pouvoir !

Être un citoyen avide de sincérité, de cohérence, de désintéressement et d’une fraternité fondée sur l’idée de la dignité humaine, c’est, par delà la mêlée confuse qui résulte de l’émotion spectacle ; c’est, contre la démagogie et l’électoralisme à courte vue, comprendre où sont les enjeux essentiels et explosifs : en particulier ceux de la radicalisation du spectre politique et d’une crise des migrants qui ne peut que perdurer.

A Saint-Lô le 1er juin 2016

Comité du Mrap du Centre Manche


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 64 / 36053

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LETTRE OUVERTE A TOUS CEUX QUI VEULENT ETRE DES (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License