MRAP50

Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion : rencontre préparatoire

vendredi 6 septembre 2013 par mrap

Madame Danièle Polvé-Montmasson

Préfète de la Manche

Objet : Plan de lutte contre la pauvreté

et pour l’inclusion : rencontre préparatoire.

Saint-Lô le 6 septembre 2013

Madame la Préfète,

Un plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale a été adopté lors du conseil interministériel de lutte contre l’exclusion du 21 janvier 2013. Dans le cadre de la déclinaison territoriale de ce plan, une rencontre des différents acteurs concernés du département de la Manche aura lieu le 19 septembre prochain.

Le Mrap considère que la politique d’intégration ne se fractionne pas. Elle doit tendre à la cohésion du corps social tout entier et doit concerner toutes les populations exclues, marginalisées dont font largement partie les personnes immigrées ou issues de l’immigration ainsi que les gens du voyage. Pour renforcer cette cohésion, il est indispensable que ces victimes de l’exclusion ne soient pas stigmatisés comme faisant l’objet d’une politique prioritaire, laquelle est souvent perçue par d’autres d’exclus comme un traitement de faveur, induisant chez les nationaux des réactions xénophobes.

Aussi, vu les objectifs du plan :

réduire les inégalités et prévenir les ruptures,

venir en aide et accompagner vers l’insertion,

coordonner l’action sociale et valoriser ses acteurs,

la question des droits sociaux reconnus aux migrants réfugiés, demandeurs d’asile ou aux Roms, doit faire partie intégrante du débat.

Nous rappelons notre courrier du 9 novembre 2012 où nous avions mis en avant un certain nombre de préoccupations relatives au logement, à l’hébergement d’urgence, à l’enfance… Comme suite a eu lieu, le 19 février 2013, une réunion sous l’égide de Monsieur le secrétaire Général dont les résultats n’ont pas été à la hauteur des enjeux, trop de réponses ne pouvant pas trouver de solutions satisfaisantes à l’échelon départemental mais bien davantage dans le cadre du plan pluriannuel piloté par le gouvernement.

La crise économique a pour conséquence d’en diviser les victimes en installant le ressentiment : français contre étrangers, assistés contre travailleurs…Le grand défi qui se pose au pays c’est l’unité de l’action contre toutes les exclusions.

En considération du fait que le gouvernement compte notamment sur les associations pour partager ses engagements et se mobiliser, nous regrettons donc vivement que notre mouvement n’ait pas été invité à participer à la rencontre départementale du 19 septembre. Nous le regrettons d’autant plus que nous partageons pleinement la volonté du Premier ministre de construire une société plus juste, plus solidaire et plus fraternelle qui pour le Mrap doit l’être d’abord à l’égard des plus exclus de notre société : français, sans travail, sans logement, sans ressources mais aussi des immigrés et des étrangers appelés à vivre durablement en France et se trouvant dans la même situation.

Dans l’espoir que nos observations soient prises en compte, nous vous prions de croire, Madame la préfète en l’assurance de nos respectueux hommages.

Pour le comité du Mrap,

Le président,

Jacques Declosmenil


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 107 / 36053

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion : (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License