MRAP50

METTRE UN TERME A L’ENGRENAGE D’EXECRATION ET DE STIGMATISATION

samedi 27 août 2016 par mrap

S’agissant du port du burkini, pratique exceptionnelle, au plan des principes il faut souligner que la laïcité est une protection de la République pour toutes les croyances et les non croyances. Quand bien même les textes religieux seraient porteurs de valeurs rétrogrades. Quand bien même le port d’un vêtement par une femme afficherai une symbolique discriminante et contraire aux valeurs émancipatrices.

Sous la réserve de ne pas nuire aux droits d’autrui et de ne pas lui faire ce qui n’est pas acceptable pour soi-même, la laïcité se conjugue avec la liberté dans l’espace public : rue, transports en commun, plage... Elle signifie le droit de porter notamment un vêtement affichant la pratique d’une religion. Demain quel habit va-t-on interdire dans nos rues ? Qui va-t-on réprimer pour sa tenue ? En aucune façon, il ne s’agit de se solidariser avec des pratiques régressives et mais de constater que mettre en cause cette liberté, c’est aussi ouvrir la voie aux pires dérives comme en atteste la verbalisation, le 16 août, sur la plage de mer de Cannes, d’une femme portant un simple foulard. La municipalité invoque la "laïcité". Comment ne pas souligner que le jour précédent, une procession religieuse autour de la vierge Marie réunissait dans la cité des enfants de cœur en robe, des représentants religieux et des fidèles, défilé qui s’est rendu sur une place pour une messe. La verbalisation est une discrimination évidente et la municipalité a sombré dans le grotesque en invoquant la laïcité sur la plage mais pas lors d’une manifestation religieuse sur le port !

Dans notre département, le Grand Sacre de Villedieu les Poêles avec procession, reposoir et messe solennelle est l’exemple emblématique de ce type de rassemblement chrétien qui mélange personnalités civiles et religieuses. Par ailleurs, de nombreuses manifestations de caractère patriotique ou associatif auxquelles participent, es-qualité, beaucoup d’élus, incluent une messe souvent mentionnée sur les cartons d’invitations. C’est contestable au regard du principe de la séparation des églises et de l’État mais cela participe à la tolérance et au vivre ensemble.

Tout au contraire, concernant le burkini - ce n’est pas la tenue qui est visée mais celles qui la porte parce qu’elles sont musulmanes - et la présence d’un simple foulard sur une plage, la laïcité est instrumentalisée au service d’un discours identitaire diabolisant l’islam et présentant "les musulmans comme un danger pour la démocratie et les Droits de l’Homme. " C’est la preuve de la course poursuite islamophobe que certains élus des Républicains, soutenus par le candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy, ont engagé avec le Front National. Ces élus et tous ceux promoteurs de ces dérives anti-musulmanes baignent dans les eaux croupies de l’extrême droite. Au travers d’arrêtés municipaux sur fond de xénophobie et de sexisme, indignes de la République, interdisant le burkini et des mesures d’apartheid que sont les verbalisations sur les plages, ceux-là spéculent politiquement sur des réactions brutales émanant de la droite extrémiste ou de secteurs religieux radicaux.

Nul doute que ces attitudes fanatiques participent à la montée des discriminations et des agressions racistes. Il y a urgence à mettre un terme à cet engrenage d’exécration et de stigmatisation contre productive qui dévalorisent dans le monde l’image de la France patrie des Droits de l’ Homme, avant que les violences physiques ou les morts ne succèdent aux cris de haine.

Sur ce point, eu égard à une dérive dangereuse pour la cohésion du pays de maires arrivistes et sans scrupules, il faut saluer la belle et grande décision de ce jour du Conseil d’ État qui a suspendu un arrêté anti burkini considérant qu’il porte "une atteinte grave manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle."

A Saint-Lô le 26 août 2016


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 35 / 34151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site METTRE UN TERME A L’ENGRENAGE D’EXECRATION ET DE (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License