MRAP50

CE QUE CHAQUE ELECTEUR DOIT SAVOIR

vendredi 2 juin 2017 par mrap

Parmi les candidats à l’élection législative dans la première circonscription de la Manche, Lionel CARAU, du Parti de la France, que les origines, les dirigeants et de multiples passerelles, rattachent au Front National.

Par delà l’exploitation par le Parti de la France des peurs, des angoisses et des difficultés économiques et sociales, il convient de souligner ses thèmes dominants : amalgame entre islam, islamisme et terrorisme ; appel à mettre dehors les immigrés marocains, algériens, tunisiens ou des anciennes colonies africaines ; refus de l’IVG ; rejet des homosexuels et du mariage gay.

Ses slogans "pas d’islamisation" ou "pas de charia chez nous" cachent la provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence en raison de l’appartenance religieuse. Ce type de campagne, inscrite dans un contexte national, n’a aucun rapport avec ce que vivent les habitants du centre Manche où immigrés et étrangers, souvent objet d’une solidarité, gage d’une chaleur relationnelle, s’intègrent sans grandes difficultés. Parmi les amis du Parti de la France, les Comités Jeanne et CIVITAS, association catholique intégriste, fer de lance de la campagne "contre la dénaturation du mariage ".

Le candidat Lionel CARAU est soutenu par Jean Marie Le Pen, notamment condamné pour ses propos réitérés sur les chambres à gaz "détail" de l’histoire de la seconde guerre mondiale, dont le Parti de la France a contesté l’exclusion du Front National ! Quant au suppléant du candidat, Fernand Lerachinel, il a abandonnée Jean Marie Le Pen, pour la seule raison qu’il s’est trouvé en délicatesse financière avec lui. Reprenant les propos de son mentor, Fernand Lerachinel, comme député européen, a osé dire publiquement : "L’inégalité des races est évidente, même si c’est un sujet tabou ", renouant ainsi avec la notion, apparue au 19 éme siècle, de la théorie de la classification des races et donc la notion de sous-race !

Le MRAP appelle donc tous ceux qui rejettent de futurs matins bruns et se refusent à désigner des boucs-émissaires, à faire connaître la vérité sur le candidat Lionel CARAU et son suppléant dont les convictions se rattachent à la France la plus réactionnaire. Voter pour eux serait mettre en danger la République, choisir le camp de la xénophobie, du racisme et du fascisme et donner du crédit aux idées nauséabondes que le Parti de la France partage avec Front National .

A Saint-Lô le 27 mai 2017


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 19 / 34151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CE QUE CHAQUE ELECTEUR DOIT SAVOIR   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License