MRAP50

POUR UN MONDE SOLIDAIRE : NE LAISSONS PLUS MOURIR LES MIGRANTS

jeudi 23 avril 2015 par mrap

Une opinion publique française, travaillée par la sensibilité nationaliste et les idées d’extrême droite, semble moins angoissée par les drames de la banalisation des naufrages et de disparitions de migrants en mer, que par la fantasmagorie du risque de l’invasion.

Et pourtant ! Seule 3% de la population globale du monde franchit des frontières. Concernant les réfugiés, la plus part des pays d’accueil sont des pays du Sud, les plus pauvres se dirigeant vers les pays voisins. Certes, l’Europe, les Etats-Unis et le Canada ont été, et continuent d’être, de grands pays d’accueil de demandeurs d’asile. Mais, ces 20 dernières années, les pays qui ont accueilli les victimes des crises au Proche et Moyen Orient sont l’Iran, le Pakistan, la Turquie, la Syrie, la Jordanie et le Liban. Les révolutions arabes ont essentiellement produit des réfugiés chez leurs voisins : Tunisie, Italie, Turquie… Le continent africain, large ourvoyeur de réfugiés, est aussi une grande zone d’accueil des migrants forcés. En tout état de cause la France est l’un des pays qui accueille le moins de réfugiés.

Il est des évidences. Les migrations sont une donne nouvelle dans l’espace international. Il faut la regarder comme une réalité incontournable, en refusant toute attitude de déni ou de repli. Contre un capitalisme d’une férocité sans borne et les maffias, la solution aux tragédies répétées de l’immigration, impose d’agir en faveur d’un nouveau mode de développement fondé sur la justice, le respect, la réciprocité et le codéveloppement afin de permettre le progrès humain pour tous. L’horreur doit convaincre nos concitoyens qu’une politique de l’immigration, consistant d’abord à élever des murs à nos frontières, et inefficace et sans issue. La solution réaliste pour l’avenir est de parvenir à la mobilité internationale des hommes, telle qu’elle existe pour les échanges de biens, de services et de flux de capitaux. Tous ceux, attachés à la dignité de la personne, doivent s’engager pour contrecarrer la guerre idéologique qui fait rage afin de disqualifier les migrants. L’immigration peut permettre aux pays développés de lutter contre le vieillissement démographique et de maintenir leur niveau de richesses. Tous ceux-là, doivent s’engager contre la banalisation de la mort et contre l’indifférence

Aujourd’hui, les milliers de disparus en mer Méditerranée sont une conséquence de la politique migratoire de l’Union Européenne. Ce sont des hommes, des femmes, des enfants qui fuient des pays comme l’Erythrée, la Libye, la Syrie ou la Palestine, zones de conflits ou pays où les droits humains sont bafoués. L’Europe est aveuglée par l’obsession sécuritaire. Son but est d’empêcher les migrants d’accéder à son territoire, objectif qui passe avant le sauvetage et la protection. La volonté de l’Europe, de sous-traiter sa politique migratoire aux pays de l’autre rive, se traduit par des atteintes graves aux droits de l’homme et à la dignité humaine.

Une Europe de 28 pays et de plus de 500 millions d’habitants, peut enrayer l’hécatombe. Cela a été fait, il y a 35 ans, pour sauver les boat people asiatiques. La logique d’une Europe forteresse doit être inversée. L’Union doit respecter les règles de protection internationale et autoriser l’accès à son territoire. Sans plus attendre mobilisons-nous pour : l’ouverture d’une voie légale pour les demandeurs d’asile,une Europe solidaire dans laquelle, à l’encontre de l’égoïsme et de l’hypocrisie d’une majorité d’Etats, chacun de ceux-ci prend ses responsabilités,la remise en cause d’une agence Frontex qui est en partie responsable des nombreux naufrages en Méditerranée : mise en place d’opérations de sauvetage dotées de moyens matériels et humains appropriés.

A Saint-Lô le 23 avril 2015


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 78 / 34112

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POUR UN MONDE SOLIDAIRE : NE LAISSONS PLUS MOURIR LES (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License