VERS UN CONFLIT MONDIAL ?

dimanche 7 mai 2017 par mrap

Le 8 mai 1945 est la date de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe. En dehors des pays neutres, les combats ont fait de 50 à 60 millions de morts dans le monde dont 45 millions de civils.

La commémoration de la capitulation de l’ Allemagne, ne doit pas faire l’impasse sur les omissions et les non-dits. Nul ne met en doute le courage notamment des soldats américains et anglais, des forces de l’intérieur, mais cela ne doit pas occulter que la défaite du nazisme s’est d’abord jouée sur le front de l’Est où l’armée soviétique a brisé la machine de guerre mise en place par Hitler. Nous ne devons pas davantage oublier que les tirailleurs (soldats noirs venus d’Afrique) furent parmi les vainqueurs de la Seconde guerre mondiale et constituaient la moitié des effectifs de la France Libre. Enfin, le 8 mai 1945, tandis que la France fêtait la victoire, son armée massacrait des milliers d’ Algériens à Sétif et Guelma. Ce jour là, la guerre des Algériens pour leur indépendance a commencé.

Les drames d’hier doivent nous rendre attentifs aux événements qui menacent la sécurité aujourd’hui. Les dépenses militaires à travers le monde ont augmenté vertigineusement depuis 2000, passant de 1100 milliards de dollars en 2001 à 1773 milliards en 2015 alors que la famine au cœur de l’ Afrique concerne 20 millions de personnes ! La volonté agressive des grands pays impérialistes, confrontés aux puissances régionales, de dominer, d’accaparer les terres et les matières premières de la planète, conduisent à des conflagrations brutales. La mondialisation néolibérale, caractérisée par une logique financière et spéculative, accentue la fracture entre riches et pauvres, au sein des sociétés et entre les territoires. Cette mondialisation met en concurrence les peuples et les individus et alimente les crises, le nationalisme et les affrontements. De nombreuses populations vivent des répressions sociales et humaines intolérables, sont condamnés à la misère et à l’exil entraînant la montée des extrémismes, du terrorisme et une déstabilisation mondiale dangereuse pour la paix. La course aux armements, le commerce des armes sont florissants. Ce constat est révoltant et éclairant sur un monde qui court à la guerre mondiale si, autour des principes de la Charte des Nations Unies, des inflexions majeures ne sont pas mises en œuvre : sécurité humaine fondée sur le développement d’une culture de la paix et de la non-violence, respect de l’indépendance et de la souveraineté des nations, prévention et résolution pacifique des conflits, désarmement et fin du commerce des armes.

Les politiques guerrières suivies en Afghanistan, en Irak, en Libye, n’ont été que des échecs. Elles ont crée le chaos et engendré des monstruosités tel Daesh. En ce 8 mai 2017, où partout les budgets militaires progressent, où toutes les formes de racismes se banalisent, où la xénophobie est virulente, quel meilleur hommage rendre à toutes les victimes de la Seconde guerre mondiale que de se souvenir du programme du Conseil National de la Résistance intitulé "Les jours Heureux" et de poursuivre avec ténacité la lutte pour un juste partage des richesses, pour un monde où l’amitié entre les peuples l’emportera sur les peurs et les haines. Quel meilleur hommage leur rendre que de rester vigilants et engagés pour vaincre les dynamiques fascisantes, autoritaires et de croisades que la loi du plus fort et les politique d’austérité apportent avec elles. Pour l’avenir de l’humanité, il n’y a pas d’autre chemin que la paix.

A Saint-Lô le 5 mai 2017


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 16 / 33119

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site VERS UN CONFLIT MONDIAL ?   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License