MRAP50

UN DOUBLE DISCOURS INSUPORTABLE

mardi 6 octobre 2015 par mrap

Monsieur Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat, a été le porte-parole de la majorité lors de l’examen du projet de loi relatif au droit des étrangers en France. Globalement ce texte s’inscrit dans la même logique que les lois mises en œuvre par les gouvernements précédents. Tout au contraire, la situation actuelle aurait du conduire à des mesures favorables à l’hospitalité universelle.

Dans un contexte ou l ‘extrême droite impose les thèmes sécuritaires, anti-immigrés et anti-islam, le discours de Philipe Bas traduit une surenchère de la majorité sénatoriale, afin de réduire les droits des étrangers en supprimant les quelques avancées positives apportées par l’ Assemblée Nationale. Le positionnement de Monsieur Bas, c’est l’obsession des contrôles, de l’enferment, des expulsions. C’est céder du terrain à ceux qui utilisent la désespérance et la colère de la population victime de la crise économique et sociale, pour les tourner contre les migrants. C’est céder à ceux qui voudraient faire croire à un envahissement : dans la Manche (500 000 habitants), depuis début 2015, seulement 314 demandes d’asile ont été enregistrées par la préfecture (0,06% de la population) !

Le discours de surenchère, tenu par le Sénateur Philippe Bas, doit être mis en parallèle avec celui du président du conseil départemental, qui semble cautionner les valeurs d’accueil, d’entraide, de partenariat : « La Manche sera à l’écoute de toutes les initiatives individuelles, associatives ou municipales, qui mobilisent les bonnes volontés pour venir en aide aux réfugiés ». Comment cette solidarité pourrait-elle pleinement se manifester si le projet de loi que défend le président de la commission des lois du Sénat, devait s’appliquer ? Ce double discours est insupportable. Il démontre que la volonté exprimée localement de s’engager pour accueillir des réfugiés est essentiellement de l’affichage et de la communication. En réalité Monsieur Philippe Bas, et la majorité des élus locaux qui se reconnaissent dans les propos qu’il vient de tenir au Sénat, ont un comportement conforme à ceux-ci. Face à une xénophobie qui s’affiche, ces élus font aujourd’hui le choix de l’attentisme qui, fondamentalement, traduit que la volonté d’expulser et l’indifférence sont plus forts que celle d’accueillir.

Le respect des droits de l’homme, de la solidarité et la rectitude intellectuelle s’accommodent mal du double discours politicien que, selon les lieux et les circonstances, porte Monsieur Philippe Bas.

A Saint-Lô le 6 octobre 2015

. .


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 25 / 35157

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site UN DOUBLE DISCOURS INSUPPORTABLE   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License