MRAP50

EXODE DES MIGRANTS : ACCUEILLIR SIMPLEMENT ET DIGNEMENT

vendredi 2 octobre 2015 par mrap

La municipalité craint que Saint-Lô ne devienne un lieu où les passeurs « abandonnent » des familles de migrants. Même si la ville préfecture est très loin d’être envahie et de ressembler à Lampedusa, la collectivité, qui considère ne pas avoir la compétence pour agir, a récemment confirmé que le Centre Communal d’Action Sociale refusait, sauf cas dramatique, de prendre en charge des migrants en situation irrégulière.

Certes, la xénophobie ambiante est défavorable à l’accueil des migrants. Mais, qu’ils soient victimes de l’extrême pauvreté résultant de l’horreur économique ou, face aux désordres du monde, demandeurs de l’asile, ils continuent de mourir aux frontières d’une Europe qui n’est confrontée qu’à une petite partie de la crise migratoire et qui est devenue la destination la plus dangereuse du monde. Les faits ont montré que vouloir empêcher les migrations est vain. Pour mieux accompagner celles-ci et notamment mettre à mal le « biseness » des passeurs, organiser la libre circulation est la seule solution réaliste.

Quand, après un parcours épouvantable et au péril de leur vie, certains de nos frères humains, hagards, trouvent refuge à Saint-Lô suffit-il de faire prévaloir le chacun pour soi qui, de fait, se traduit par une guerre aux migrants ? Saint-Lô a voulu se souvenir de son passé en ayant donné à une de ses rues le nom de l’Exode, en mémoire des centaines de Saint-lois fuyant, pitoyables et miséreux, les bombardements de juin 1944. Ces réfugiés furent le plus souvent accueillis dans les campagnes de manière simple, digne et compréhensive. Aujourd’hui les réfugiés sont encore et toujours les victimes des guerres et des conflits : Syriens, Erythréens, Libyens…

De plus, la municipalité est sous l’influence des valeurs chrétiennes. Comment ne serait-elle pas sensible aux paroles du pape François qui, s’agissant des migrants et réfugiés, secoue les consciences et demande que des signes concrets de solidarité soient mis en œuvre ?

Face aux drames qui s’amplifient, en vertu de l’éthique du devoir, le temps est venu pour tous les responsables d’agir partout contre toutes les formes de déshumanisation qui grandissent dans le monde ; contre le rejet d’une partie des êtres humains ; contre un repli cruel et inefficace ; contre les peurs, la lâcheté et les égoïsmes. Eu égard à l’exode qui fut vécu par les habitants de Saint-Lô et au fondement chrétien qui marque l’engagement politique de la municipalité, le Mrap l’appelle à faire vivre concrètement l’humanisme dont elle se réclame. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Etat, l’ensemble des collectivités locales du pays Saint-lois et le tissu associatif, les élus ont l’obligation morale de conforter les lieux d’accueil pour tout migrant croupissant sur un trottoir. La finalité de cet engagement doit être de parvenir à l’insertion des étrangers ici, au bénéfice du dynamisme démographique et économique de la région.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 38 / 34112

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EXODE DES MIGRANTS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License