MRAP50

COMMUNIQUE DE PRESSE

dimanche 27 mars 2016 par mrap

Réplique du 13 novembre 2015 à Paris, le 22 mars 2016 des horribles attentats ont eu lieu à Bruxelles. Aucune cause au monde ne peut justifier une telle barbarie. A Saint-Lô des personnalités politiques et quelques dizaines de personnes se sont rassemblées le mercredi 23 devant la mairie pour rendre hommage aux victimes.

Cela ne doit pas nous faire oublier la répétition des vagues d’attentats qui dans le monde entier ont fait des centaines de morts et de blessés : Irak, Mali, Nigeria, Tchad , Cameroun, Côte d’ Ivoire, Turquie... . Ces actes n’ont pas donné lieu à une campagne médiatique au contenu aussi fort que pour Charlie Hebdo ou les attaques du 13 novembre. Et pourtant, la décomposition profonde du monde arabe, sur laquelle se développe le terrorisme djihadiste, frappe d’abord les musulmans.

Dans le contexte d’un capitalisme financier mondialisé et sa cohorte de guerres, d’austérité économique, de gouvernements corrompus, de pauvreté, d’inégalités sociales, de fraudes financières... la tragédie qui se déroule sur la scène mondiale doit nous rendre attentifs aux manipulations, aux mensonges, à la désinformation, à la médiatisation jusqu’à plus soif. Des questions se posent sur la volonté de dirigeants de créer un affrontement du monde musulman tout entier contre l’occident, sur les complicités qui permettent les attentats islamiques : achat du pétrole de Daech et vente d’armes ; connivences douteuses de l’occident avec les monarchies du Golfe... La déstabilisation de la planète, la logique de guerre sans merci, ne sert-elle pas les intérêts de certains : multinationales, consortiums industriels, institutions financières, pouvoirs politiques ? Comment ne pas constater aussi que l’ornière du terrorisme permet aux gouvernements de mieux asseoir leur pouvoir et de justifier des mesures de surveillance et de répression mises en place au nom de la démocratie et de la sûreté. Contre le terrorisme, le tout sécuritaire, le repli sur soi et la fermeture des frontières, ne suffirons jamais.

Pleurons toutes les victimes mais ne faisons pas le jeu du chaos. Les passions religieuses, la colère, l’intolérance et le racisme créent un climat d’insécurité et de peur. Dans le cadre de l’action internationale, combattons les sources extérieures du terrorisme qui nous frappe mais aussi ses sources intérieures en France : enfants perdus de la République, discriminations... La terreur va nous accompagner durablement. Refusons la violence en défendant nos droits civils et notre démocratie menacée. Tout amalgame et toute stigmatisation risquent d’entraîner des actes innommables. Nous avons le devoir de résister collectivement en utilisant notre intelligence, en veillant à ce que la raison domine nos émotions et en disant non à l’aveuglement et à l’hystérie collective. La solidarité doit l’emporter sur la haine de l’autre. Construire un monde plus juste est la meilleurs réponse à l’horreur.

Saint-Lô le 27 mars 2016


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 42 / 34151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMMUNIQUE DE PRESSE   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License