MRAP50

A Monsieur Claude HALBECQ, Président de l’association des maires de la Manche (St Lô)

samedi 16 novembre 2013 par mrap

« Qui reste au coin du feu quand la lutte commence Et laisse d’autres défendre sa cause. Qu’il prenne garde car s’il n’a pas pris part à la lutte il partagera la défaite. Il n’échappera même pas à la lutte en voulant l’éviter car il luttera pour la cause ennemie celui qui n’a pas lutté pour la sienne. »

Bertolt Brecht

Monsieur le président,

L’extrême droite constitue le terreau majeur sur lequel se greffe la racisme le plus abject. Notre mouvement appelle donc les responsables politiques et les citoyens à poursuivre sans relâche :

la répression légale impitoyable de celles et ceux qui véhiculent sciemment les idées racistes

une action d’éducation à l’égard de celles et ceux qui finissent par céder aux réflexes les plus primaires d’un racisme biologique, surgissant des vestiges du passé.

Face à la banalisation des idées racistes, qui se manifeste de façon pathétique, quatre organisations : Ligue des Droits de Homme, Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, SOS Racisme, ont lancé un appel solennel :

« Refusons que la haine fasse programme

Des vents porteurs de stigmatisation soufflent sur l’Europe et la France. Des vents porteurs de violence et d’exclusion. Ainsi avons-nous entendu, ces dernières semaines, une série de déclarations aussi démagogiques que haineuses, qui nous inquiètent profondément.

Dans un contexte social tendu, alors que les tentations sont grandes de rejeter la cause des maux économiques et des difficultés sociales du pays sur un bouc émissaire, les Rroms présents sur notre territoire ont été désignés à la vindicte populaire par des élus et responsables locaux et nationaux. Les raisons, les arguments développés ne sont pas toujours les mêmes ; mais chacun d’entre eux concourt à abaisser le débat public, à réactiver des postures racistes et, d’avance, à en légitimer les conséquences.

C’est pourquoi nous rappelons solennellement que la responsabilité des élus, quel que soit le niveau où elle s’exerce, consiste à refuser les sollicitations haineuses et à leur opposer, en paroles et en actes, les valeurs historiques de liberté, d’égalité et de fraternité qui fondent la République.

Nous, associations engagées dans la lutte anti-raciste, lançons ensemble un appel solennel aux responsables gouvernementaux et politiques, aux élus et aux candidats : quels que soient vos engagements partisans, condamnez toute désignation de boucs émissaires, refusez que la haine fasse programme, refusez la réhabilitation du racisme, refusez la brutalité verbale, toujours annonciatrice de passages à l’acte dramatiques.

Il dépend largement de vous que le débat public, la discussion politique restent au service de la démocratie. »

Comme vous le savez, les moyens dont dispose le mouvement associatif sont modestes.

Le déchaînement de la haine raciste impose à tous les républicains de réagir. A quelques mois des élections municipales, nous vous demandons donc de contribuer à la diffusion de ce courrier auprès de l’ensemble des maires du département, qui pourraient notamment en assurer l’affichage. Nous suggérons également, dans les communes de 1000 habitants et plus, que le courrier soit transmis à chaque candidat tête de liste.

Nous attacherions également du prix à ce que tous les élus et candidats aux élections municipales, qui partagent le texte de l’appel solennel, nous le fassent savoir.

Dans l’attente et restant à votre disposition pour tout contact utile, nous vous prions de croire, Monsieur le président, en l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Pour le Mrap,

Le président,

Jacques Declosmenil

Tel. 02 33 57 27 56


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 161 / 34112

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site HALTE AU RACISME   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License