MRAP50

CREATION D’AIRES DE GRAND PASSAGE

mardi 19 juin 2012 par mrap

Saint-Lô le 18 juin 2012

Mouvement contre le Racisme

et pour l’ Amitié entre les Peuples

Place Hôtel de Ville

Général de Gaulle

B.P 330

50010 Saint-Lô Cedex

Monsieur Adolphe Colrat

Préfet de la Manche,

Objet : création d’aires de grand passage.

Réf. : Loi du 5 juillet 2000 : schéma départemental du 5 décembre 2002.

Monsieur le préfet,

La venue récente de soixante dix caravanes de gens du voyage, participant à un rassemblement évangélique, sur un terrain de football de la ville de Saint-Lô, a mis en évidence, une fois de plus, l’absence d’aire de grand passage dans le département. Cela malgré le schéma départemental d’accueil signé le 5 décembre 2002 ! Près de dix après cette signature, la question de la localisation des aires de grand passage reste entière.

Nous rappelons le courrier du 3 décembre 2007 de Monsieur Jean-Louis Fargeas, préfet de la Manche Ref. n° 07-764-JPL /JC, adressé à notre comité, en constatant que les principes d’intervention envisagés n’ont eu aucune suite.

Nous le savons tous, derrière les arguments des élus pour refuser une aire de grand passage se cache une caution apportée à l’hostilité des habitants à l’égard d’un mode de vie de citoyens qui ont l’espoir d’être des français comme les autres, avec les mêmes droits et devoirs et qui revendiquent un droit à la différence. Les élus sont prompts à vouloir chasser les gens du voyageurs stationnant sur des terrains interdits mais peut enclins à respecter la loi.

S’agissant de l’aménagement d’aires de grand passage, nous soulignons avec regret que chaque préfet, constatant l’impossibilité de parvenir à un consensus avec les maires, laisse à son successeur le soin de régler les problèmes… Nous sommes aujourd’hui convaincus que cet aménagement ne résultera pas de la bonne volonté des collectivités pour qui l’accueil des gens du voyage semble être un fardeau insupportable.

Nous demandons donc, face à tous ceux qui pour de mauvaises raisons s’opposent au respect des textes, que des mesures coercitives - comme le prévoit en particulier l’article 3 de la loi du 5 juillet 2000 - soient mise en œuvre par l’autorité préfectorale pour contraindre les élus à se conformer, enfin, à la légalité républicaine.

Dans l’attente et disponibles pour tout contact utile, nous vous prions de croire, Monsieur le préfet, en l’assurance de nos sentiments respectueux

Pour le Mrap,

Le président,

Jacques Declosmenil


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 303 / 34151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CREATION D’AIRES DE GRAND PASSAGE   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License