MRAP50

Halte à la catastrophe !

mardi 24 mars 2015 par mrap

Beaucoup de femmes et d’hommes, attachés aux valeurs de la République et à la défense des droits de l’Homme, ont ressenti un profond désarroi en constatant l’impensable. Dans les cantons de Saint-Lô 1 et 2, les candidats du Front National arrivent en deuxième position et seront en lice le 29 mars !

Dans le pays Saint-Lois, nul immigré ne met en danger la République ou le droit. Ceux présents, au demeurant peu nombreux, vivent avec courage et ténacité une bataille éprouvante afin de faire reconnaître leur citoyenneté. En symbiose avec une large partie monde associatif et caritatif, la solidarité à l’égard de ces immigrés est forte. C’est particulièrement le cas pour faire respecter les droits de l’enfant et de sa famille. L’ensemble de ce monde a toujours porté une vision diamétralement opposée à celle de l’extrême droite. Dans notre région la délinquance est faible. Le désarroi social est moins dramatique que dans les zones sinistrées économiquement. Et pourtant !

Le 11 janvier dernier, la mobilisation de dix milles personnes dans la ville préfecture, pour défendre la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité, a fait chaud au cœur et naître l’espérance. Tout au contraire, le résultat du vote du 22 mars, est porteur de xénophobie et des ferments du pire. Malheureusement, à Saint-Lô aussi, les thèses de l’exclusion rassemblent une large partie de l’électorat.

Nul doute que, par leur vote, ces électeurs ont aussi voulu condamner des politiques interchangeables, menées par des gouvernements successifs de droite et de gauche, qui ont déçu. Les partis républicains doivent impérativement répondre aux angoisses sociales qui expliquent les scores du Front National.

C’est un fait, au travers de ses politiques sociales et des engagements de ses habitants, le Pays Saint-Lois a souvent donné l’exemple de sa capacité à protéger les plus vulnérables. La colère est mauvaise conseillère. Comment trop de citoyens peuvent-ils oublier l’histoire ? Toujours et partout, durant le temps de la conquête du pouvoir, le discours de l’extrême droite a été un leurre. Quand elle parvient à gouverner l’imposture se retourne contre les couches populaires et les revendications des travailleurs. Comment trop de citoyens ne voient-ils pas que le Front National n’a pas renié son discours xénophobe, nationaliste, pierre angulaire de la politique du bouc émissaire ?

Le Mrap appelle donc tous les républicains, les élus, les associations, les syndicats…du Pays Saint-Lois à prendre conscience de la catastrophe qui s’annonce. Celui qui ne lutte pas pour les convictions auxquelles il croit, renforce la cause ennemie. Dans la plus large union, chacun doit agir pour un ressaisissement immédiat et mettre tout en œuvre pour que, le 29 mars, soit une preuve éclatante que dans les cantons de Saint-Lô 1 et 2 la marée exécrable qui monte a été arrêtée. Renvoyons les idées du Front National dans leur nuit et leur brouillard. Le 30 mars n’ayons pas le rouge de la honte au front.

Saint-Lô le 24 mars 2015


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 72 / 34151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site HALTE A LA CATASTROPHE   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License